Découvrir Amsterdam : running, culture & food

Partie 8 jours aux Pays-Bas pour la course à pied et pour découvrir ensuite le pays par moi-même, j’ai pu arpenter Amsterdam et les alentours en long, en large et en travers. Beaucoup de kilomètres parcourus, pour un dépaysement garanti !


24 août – 27 août : meeting international avec ASICS

C’était le week-end dédié au meeting international ASICS pour le lancement de la DynaFlyte 3, en présence d’une sélection des Front Runner mondiaux (160 d’entre nous). Un week-end plus qu’à la hauteur, afin de pouvoir amorcer mon séjour néerlandais de la meilleure des façon. Partageant tous la même passion, celle de la course à pied, nous avons participé à diverses activités : jeux de plein air, pédalo, paddle, yoga, session running matinales dans la capitale, nutrition ou encore approfondissement des techniques de course et d’échauffement. Nous avons aussi participé à la Fit Fun Run à Harmelen, petite ville néerlandaise à 40 minutes d’Amsterdam en car. 5 ou 10km au programme, au milieu des champs, des vaches et au bord des canaux. Une petite médaille à l’arrivée mais surtout une grande convivialité ! Un moyen de tester (et approuver) le nouveau modèle des DynaFlyte 3. Le modèle antérieur numéro 2 m’avait accompagné sur le Marathon de Paris.

Nous logions au Generator Hotel au coeur de l’Oosterpark légèrement à l’écart du tumulte amstellodamois.


Shooting by Teddy Morellec / La Clef Prod

AMSTERDAM EN TOURISTE

PREMIER JOUR

Pour la suite du séjour, j’ai choisi The Student Hotel, sur la Wibaustraat (Amsterdam City). Je n’ai pas regretté une seconde ! Pour 5 nuits, j’ai opté pour la version “studio” incluant une kitchenette, me permettant donc de faire des repas “maison” et non pas passer ma vie au restaurant. L’hôtel est très jeune, moderne, bien décoré, comporte une salle de sport, une laverie, un restaurant, le wifi partout en libre accès. Il y a la possibilité de louer des vélos directement sur place (en général environ 12€ la journée).

Nota bene : le prix annoncé n’est pas celui qui sera réellement prélevé. Une taxe d’une quarantaine d’euros s’est glissée à mon arrivée. Aussi, les prix sont intéressants en réservant au minimum 3 mois avant votre séjour.

Point super important : les transports et visites sont très chers (1 ticket de métro valide 1h = 3€, l’entrée au Musée Van Gogh = 17€ par exemple). Pour cela, Amsterdam a créé un pass “I Amsterdam Card” permettant de combiner sur 1, 2, 3 ou 4 jours les transports intra muros (tram et métro) ainsi que la plupart des lieux à visiter (gratuité ou réduction de 25% sur l’entrée). Les tarifs évoluent : 1 jour (59€), 2 jours (74€), 3 jours (87€), 4 jours (98€). J’ai opté pour le format 3 jours. Je pense que c’est le minimum pour qu’il soit rentable.  Il est valable à compter du premier jour choisi à la réservation (00h) à 23h59 du jour de fin. Le trajet aéroport <> centre-ville n’est pas compris. Le pass se retire à la boutique I Amsterdam de la gare centrale (côté nord), ou bien à la boutique sur le parvis de la gare (côté sud/métro).

Je visite quoi ?

  • Musée Van Gogh (pass, sinon 17€) : in-ra-ta-ble ! Vous devez y passer. Attention, il est obligatoire de réserver son ticket en ligne (si vous avez le pass, il y a juste à réserver en mentionnant que vous êtes détenteur du pass, ils vérifieront sur place). Aucune possibilité d’acheter son ticket sur place. Il vous faudra préciser l’heure à laquelle vous voulez visiter, le premier créneau est à 9h mais la queue pour entrer est déjà grande !
  • Esplanade aux musées : on l’appelle le MuseumPlein, esplanade qui regroupe les 3 musées principaux de la ville qui sont le Van Gogh, le Rijks Museum et Stedelijk Museum (tous compris dans le pass)
  • Balade au Vondel Park : c’est le poumon vert de la ville ! Central Park d’Amsterdam, on y croise des coureurs, des promeneurs ou encore des cyclistes.
  • Quartier rouge (en journée) : même si l’ambiance en journée n’est pas la même qu’en soirée, certaines vitrines sont ouvertes. Le quartier se concentre sur le canal de l’Oudezijds Voorburgwal.
  • Musée de la Tulipe (pass, sinon 5€) est tout petit mais adorable. Le musée en sous-sol raconte l’introduction de la tulipe aux Pays-Bas et ce pourquoi elle est devenue si emblématique du pays. À l’entrée se trouve la boutique qui vous permet de découvrir de multiples bulbes et espèces de tulipes différentes !
  • Balade sur les canaux du quartier Jordaan : de loin mon quartier préféré. Je pourrais passer la journée à arpenter les petits canaux, les terrasses fleuries et les façades en briques à perte de vue.

Je mange où ?

  • Beter & Leuk (vegan friendly) pour, entre autres, une délicieuse crêpe de sarrasin au houmous de pois et légumes rôtis.
  • Coffee & Coconuts (options vegan) pour, entre autres, des tartines délicieuses (oeufs brouillés, saumon, fêta, avocat ou bien tempeh mariné, oignons caramélisés, sauce chili et salade).
  • Café Winkel 43 (pour manger la meilleure tourte aux pommes de la ville, l’une des spécialités amstellodamoise) à 4,40€. Attention aux guêpes sur la terrasse !


DEUXIÈME JOUR

Deuxième jour sur les quatre réservés au tourisme sur place. Le temps était un peu gris mais par chance, il n’a plus qu’une soirée durant toute la semaine ! Comme tout pays du nord, le temps est très changeant d’une heure à une autre. Toujours avoir sur soi de quoi se couvrir, mais aussi une tenue plus légère pour les intermèdes ensoleillés.

Je visite quoi ?

  • Croisière sur les canaux (pass, sinon 18€) : elle dure 1h (compagnie Canal Cruise) et croise les principaux quartiers et monuments à voir depuis l’eau. Il n’y a pas foule, pas besoin de réserver en amont, surtout que les bateaux partent toutes les 15 minutes depuis l’embarcadère sur Damraak Pier 5 en haute saison estivale. Il existe aussi une compagnie Hop On Hop Off qui peut davantage ressembler à une navette. Le ticket est dans ce cas à la journée, permettant de monter et descendre du bateau tel un bus (ils ont des arrêts spécifiques réguliers). Ce format n’est pas compris dans le pass.
  • Woonboot Museum (pass, sinon 4,5€) : autrement dit le Musée de la Péniche. C’est une péniche aménagée à l’ancienne et ouverte au grand public. La visite est très rapide mais c’est génial de pouvoir se plonger dans le quotidien de centaines d’amstellodamois qui vivent sur l’eau. Aux Pays-Bas, au lieu d’investir des terrains vagues pour créer des logements, ils investissent des parcelles d’eau pour créer des maisons flottantes. C’est un concept bien plus pittoresque !
  • Amsterdam Museum (pass, sinon 13,5€) : je ne suis pas une grande adepte des musées dédiés entièrement à l’art, mais dès qu’il s’agit de musées retraçant l’histoire d’un peuple, d’un territoire : je suis là ! Le musée d’Amsterdam retrace l’histoire de la ville, du Moyen-Âge en passant par les guerres mondiales jusqu’à aujourd’hui. De plus, il se trouve dans un magnifique bâtiment avec une cour pavée. Possible de le faire en 1h.
  • Quartier rouge (version nocturne) ou “Red Light District” : âme sensible s’abstenir, c’est un peu “trash” lorsque la nuit tombe. La prositution est très encadrée aux Pays-Bas et les prostituées sont en vitrine à défaut d’être sur le trottoir. Les hommes frappent et entrent à la vue de tous, ce qui rend la situation encore plus gênante. Dans ce quartier se trouvent aussi le musée de la Prostitution et le musée du Cannabis.

Je mange où ?

  • Pluk (options vegan) pour un déjeuner “tendance” à base de tartines d’avocat et oeufs pochés, ainsi qu’un bol de yaourt au granola et fruits frais. Le tout pour 14€.
  • Sla (bar à salades, options vegan) l’une des seules adresses ouverte midi et soir (ferme à 21h). Il y en a pour tous les goûts (de la salade César au bowl vegan au tempeh et haricots noirs). Possible de composer soi-même sa salade. De 8,5€ à 12€ pour le plat. C’est aussi un bar à jus ! Le café était si fort que je n’ai pas pu le finir. Aussi présent à Haarlem et à Utrecht.


TROISIÈME JOUR

Le dernier jour de validité du pass I Amsterdam me permettant d’avoir les transports intra muros et certaines visites gratuits. Le soleil pointait le bout de son nez et après avoir reçu plusieurs mêmes recommandations, j’ai pris le train direction Utrecht.

Je visite quoi ?

  • Utrecht, un petit Amsterdam sur les canaux, très pittoresque, j’ai adoré ! Un lieu de promenade plus que de visites culturelles, pour admirer la Dom Toren qui domine la ville. Le billet de train aller-retour n’est pas compris dans le pass, il vous en coûtera 16,20€ depuis Amsterdam Centraal Station (30 minutes maximum).
  • Bloemenmarkt ou “Marché aux fleurs” sur l’eau. Ouvert tous les jours de 9h à 17h30, ce marché vous propose principalement des tulipes ou bulbes de tulipes ainsi que des souvenirs d’Amsterdam. Un endroit très touristique où les prix ne sont pas les plus intéressants.
  • Place Rembrandt, lieu de vie autour de laquelle se sont ajoutés des bars, des restaurants. Au pied du monument se trouvent des jolies statues. Difficiles de les prendre en photo, car les touristes s’amusent à monter dessus. Le jeudi s’y trouve un petit marché aux puces et aux livres anciens.
  • Musée Rembrandt (pass, sinon 13€) que j’ai a-d-o-r-é ! On se plonge dans son lieu de vie puisque le musée est situé dans sa propre maison. Hauteurs sous plafond, peintures, et lieux de vie recréés à l’identique, on s’y croirait. En savoir un peu plus sur lui et sa façon de travailler avec les moyens de l’époque était très intéressant.

Je mange où ?

  • Sla (à Utrecht)
  • Faire ses courses dans la seule enseigne de supermarchés présente à tous les coins de rue, Albert Heijn (attention, ils n’acceptent pas les cartes bancaires (visa, mastercard ou autre), donc ayez des espèces sans cesse sur vous

QUATRIÈME JOUR

Le pass n’était plus valide, il était inconcevable de payer 3€ pour faire quelques stations de métro, la météo était clémente alors la solution pédibus-jambus s’est présentée comme évidente. Une dernière journée entière sur place avant de reprendre le train tôt le lendemain matin. Un peu bousculée par la nouvelle (attaque au couteau à la gare centrale), j’essaie de me changer les idées et de profiter de la journée. J’en profite pour visiter tous les endroits gratuits puisque le pass a expiré.

Je visite quoi ?

  • Balade le long de la Wibaustraat, jusqu’au Royal Theatre
  • Découverte du quartier Gouden Bocht, considéré comme la “Courbure d’Or” regroupant les plus belles demeures. Certaines maisons valent 5 à 10 millions d’euros. Aux allures d’immeuble de l’extérieur, on se rend vite compte qu’une seule famille y vit puisqu’il n’y a qu’une sonnette et une boite aux lettres. Majestueux ! C’est aussi le quartier des ambassades, des entreprises et des agences de presse travaillant en open space (visibles depuis la rue). Autour de la Keizersgracht.
  • Passage sur le plus large pont d’Amsterdam, le Torensluis. Il mesure 42m de large et accueille les terrasses de cafés.
  • Balade dans le coeur du Jordaan (à l’écart des canaux) et découverte des Hofjes. Ces cours intérieures autour desquelles se sont construites des petites maisons individuelles sont adorables et à l’écart de l’agitation. Le Jordaan est un quartier très résidentiel, paisible, où les petites ruelles pavés dévoilent des maisons aux façades atypiques (fleurs, lierres, oeuvres d’art, statues, personnages en peluches et objets en tout genre).
  • La très grande place Dam, avec vue sur le Palais Royal. Cette place est le coeur de la ville, autour de laquelle elle s’est construite. Maintenant, c’est un lieu de rassemblement, d’évènements, où l’on trouve des artistes de rue et des centaines de pigeons. 
  • La très grande rue commerçante regroupant toutes les enseignes, la Kalverstraat.
  • Begijnhof ou “Béguinage” est un lieu qui, à l’époque, concentrait les célibataires femmes. Maintenant, c’est un lieu paisible comportant une église et une chapelle, des appartements et maisons donnant sur une cour pavée et fleurie mais encore réservés à des femmes (dames âgées ou étudiantes modestes seulement).

Je mange où ?

  • Chez Gartine, le spécialiste de la tartine haut de gamme (des oeufs bénédicte sur pain brioché, tartare de saumon, abricot marmelade d’agrumes et chèvre…), pour une délicieuse salade de carottes rôties, gouda vieux, amandes et aneth (de 8 à 12€ pour le plat) ou pour un “afternoon tea” version sucrée ou version salée (22,5€ par personne)

Pour venir à Amsterdam

  • Avion, le moins pratique (l’aéroport n’est pas proche du centre-ville, il faut s’acquitter de la navette) pour 100€ A/R depuis Paris en moyenne
  • Car (compagnie FlixBus) depuis Paris (7h, 30€ en moyenne), depuis Lille (4h, 15€) qui dépose en général à une station en train du centre d’Amsterdam (billet à 3,30€ pour rallier la ville)
  • Train par le Thalys (3 à 4h suivant le nombre d’arrêts, de 35 à 100€ suivant la période de réservation) pour arriver en gare de Centraal Station

Ce que je n’ai pas eu le temps de faire

  • Musée d’Anne Frank (il faut réserver son billet en ligne presqu’un mois avant, je n’avais pas anticipé) car étant un espace protégé, seules quelques personnes y entrent à la fois. Tarif 9€ (ouvert de 9h jusqu’à 22h).
  • Rijks Museum, par manque de temps (compris dans le pass, sinon 17,5€)
  • Musée du Chat ou “Kattenkabinet” (9€, mais -25% avec le pass) dans une maison amstellodamoise où des chats sont en liberté
  • Aller sur la Rive Nord moderne (navette fluviale gratuite)
  • Aller à Haarlem
  • Aller au Parc National de la Tulipe à Lisse (haute saison en Avril pour la floraison)
  • Faire du pédalo sur les canaux (9€ par heure et par personne, 20€ de caution, 5€ de supplément pour pouvoir déposer le pédalo à un endroit différent du départ)
  • Aller au Zoo Artis (compris dans le pass, sinon 21/23€)

Les adresses que je voulais tester

  • The Breakfast Club, pour bruncher ou déjeuner
  • Vegabond, adresse 100% vegan et petite épicerie à la fois
  • Food Hallen, ensemble de food trucks entourant de grandes tablées en bois pour un grand moment de convivialité (le mardi soir, il y a des concerts gratuits)
  • Meatless District, comme son nom l’indique, restaurant “sans viande”
  • Mook Pancakes, spécialiste du pancake salé ou sucré
  • The Avocado Show, déclinaisons infinies autour de l’avocat
  • Natur, petit corner bar à jus et raw food vegan
  • Scandinavian Embassy, petite adresse scandinave pour (parait-îl) les meilleurs cinnamon rolls de la ville
  • Omelegg, spécialiste de l’omelette garnie ou toute autre déclinaison autour de l’oeuf 
  • Acheter du pain chez Bbrood ou Le Fournil de Sébastien (boulanger français)

Petites anecdotes en vrac

  • Il y a une crêperie 100% bretonne dans le centre ville
  • Les fromages hollandais sont le gouda, l’edam, le masdaam et le cheddar (mention spéciale pour le gouda fumé ou le gouda vieux)
  • La carte postale est à 1€, voire 1,50€, même les plus basiques, ça prend part au budget ce petit truc
  • 350 000 vélos circulent chaque jour dans Amsterdam, ils ont la priorité, et ça se sent !
  • La possession de cannabis est autorisée à hauteur de 5g par personne
  • Il ne faut pas confondre “café” et “coffee shop” : dans l’un vous commanderez un café au comptoir, dans l’autre ce sera un joint
  • Acheter un cornet de frites à 17h couvert de mayonnaise, c’est tout à fait normal
  • Le café “allongé” n’existe pas à la carte, il vous faudra demander un “long black coffee” ou bien un “expresso + hot water” qui vous coutera entre 2,40€ et 2,85€
  • Le métro est propre, calme, facile d’accès et il n’y a que 4 lignes dont 3 qui ont le même parcours dans le centre-ville. Vous êtes presque sûrs d’en avoir un sous la main dans les 2 minutes qui suivent votre arrivée à quai !
  • Les néerlandais n’apprennent pas le français donc n’essayez pas de vous faire comprendre. L’anglais et l’allemand, par contre, c’est ok !
  • Les néerlandais dînent tôt (autour de 18h30) ce qui fait que les restaurants ferment autour de 20-21h. Pensez à réserver où que vous allez.
  • Les parkings de voiture sont rares, par contre les parkings aériens à plusieurs étages remplis de vélos, sont bien là !
  • Des bancs se trouvent devant chaque restaurant, soit pour y consommer votre café ou votre plat sur les genoux, soit pour patienter le temps qu’une table se libère.
  • Garer sa voiture en centre-ville vous coûtera la modique somme de 7€/heure. Enjoy !
  • Le loyer d’un studio au coeur d’Amsterdam varie entre 800€ et 1600€/mois. Un peu plus cher que le marché parisien mais les surfaces sont plus grandes (30-40m2 pour un 1 pièce, 130m2 pour un 3 pièces)

Point économies grâce au pass I Amsterdam Card

J’ai donc choisi le format du pass 72 heures à 87€. Sur les 3 jours d’utilisation, petit récapitulatif des dépenses que j’aurais réalisées si je ne l’avais pas eu.

  • 5 à 6 trajets de métro ou tram par jour soit 15 à 18€ x3 = 45 à 54€
  • Croisière sur les canaux 18€
  • Van Gogh Museum 17€
  • Amsterdam Museum 13,5€
  • Woonboot Museum 4,5€
  • Musée de la Tulipe 5€
  • Musée Rembrandt 13€

Pour un total de 116 à 125€, donc une économie d’une trentaine d’euros. En sachant que j’aurais pu faire encore plus d’économies si je n’avais pas été à Utrecht le matin du troisième jour, en visitant le Rijks ou Artis Zoo à la place à Amsterdam. Cependant, je pense qu’il est vraiment nécessaire de choisir le format 3 jours minimum pour le rentabiliser (au niveau transports et visites, car sur 2 jours, on ne peut pas tout faire).


J’espère que cet article vous aura donné envie de visiter cette magnifique capitale dans un pays qui regorge de surprises et pour qui il me tarde déjà de revenir. J’ai volontairement peu abordé l’intérieur des musées ou autres attractions pour vous laisser la surprise de la découverte. Je vous recommande ce court séjour (au moins 4 jours 3 nuits de mon point de vue) à 1000% !

Suivre:

2 Commentaires

  1. 3 septembre 2018 / 20 h 22 min

    L’article est hyper complet, ça donne vraiment envie d’aller à Amsterdam ! Ne parlons pas de la nourriture qui met l’eau à la bouche …

    • Tiffany-Skye
      Auteur
      20 septembre 2018 / 10 h 51 min

      Amsterdam regorge de petites adresses, il faudrait y retourner souvent pour toutes les faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *