Découvrir Prague en 3 jours

A l’occasion d’un court séjour, j’ai découvert Prague la semaine passée. 3 jours entiers sur place, mais 5 jours en comptant le voyage aller et retour. Depuis que je voyage régulièrement dans les capitales européennes, j’ai maintenant pour habitude d’arriver le soir du premier jour, et de repartir le matin du dernier jour. Histoire de ne pas être coupée dans mon élan et d’avoir une bonne nuit de sommeil avant de démarrer les visites (et les kilomètres à pied aussi !).


Du 3 Décembre au 7 Décembre 2018, Prague était au programme. Capitale de la République Tchèque, où les habitants parlent tchèque, où la monnaie est la couronne tchèque (1€ = 25 couronnes). Autant vous dire que le dépaysement est garanti ! Le point positif : partir en semaine, en dehors des vacances scolaires. Nous étions alors entourées de locaux (ou touristes non français en tout cas). Il n’y a pas de décalage horaire avec la France, l’eau est potable et les prises électriques sont les mêmes que chez nous. Infos pratiques qui peuvent être utiles.

TRANSPORTS & TARIFS

J’ai choisi de partir de Paris-Charles de Gaulle. Aller-retour direct pour Prague à 116€ (non modifiable, non annulable) avec Air France en ayant réservé 3 mois avant. Sur place, nous avons réservé un Air Bnb en plein centre (quartier de la Tour de Télévision) pour 4 nuits à 195€ (moins de 100€ par personne pour le logement). Nous avons l’habitude de nous donner maximum 300€ pour le transport et le logement. Le contrat est largement rempli pour les pays européens à moins de 2h d’avion !

Pour ce qui est du coût de la vie, on perçoit vraiment la différence avec les pays de l’Europe de l’Ouest. Le ticket de métro est à moins d’1€, la course uber entre 3 et 4€, un restaurant à 2 avec 2 plats + boissons à moins de 20€. En plus, Prague se fait à pied lorsque l’on a du temps devant soi (3 jours complets au moins), donc le métro se prend qu’en cas d’extrême nécessité ou bien pour rejoindre l’aéroport. Nous étions à 10km à pied par jour en moyenne.

En parlant d’aéroport, celui de Prague n’est pas bien loin. Il suffit de prendre le métro A (vert) jusqu’à Nadrazi Veleslavin (direction Nemocnice Motol), puis de prendre le bus 119 direct pour l’aéroport à la sortie de la station. Quand je dis à la sortie, c’est qu’il est vraiment en haut de l’escalator. En 45 minutes, vous y êtes. Prenez un ticket de métro 90min (au lieu de 30) pour être sûr.


PREMIER JOUR À PRAGUE

La veille, nous sommes arrivées à 18h30 à l’appartement. Le temps de se poser et de partir manger dans notre première bonne adresse trouvée sur mon guide : le Bistro Proti Proudu. Le nom est drôle mais le lieu est assez chic. On y mange bien façon brunch : tartines d’avocat et oeuf, halloumi et légumes grillés, pancakes, granola et yaourt à la grecque, salade du jour etc. Nous n’avions pas réservé et nous n’avons pas attendu pour une table. Après, un lundi soir, c’est moins prisé.

Bistro Proti Proudu ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 22h, et le samedi de 9h à 18h. Praha 8, Březinova 471/22, Karlín, 186 00.

http://www.vaclavjedlicka.com/content/bistro-proti-proudu-prague-3/lightbox/

CIRCUIT ET BONNES ADRESSES

Pour bien commencer, un bon petit-déjeuner s’impose ! Nous l’avons pris au Café Jen, dans le sud de Prague à 2km à pied de notre logement. Une bonne occasion de découvrir les façades pragoises de jour. Cette ville est multicolore, c’est dingue.

Café Jen pour des oeufs brouillés et du pain beurré, porridge ou granola, boissons chaudes et jus frais pressé, des cakes maison. Ouvert de 7h30 à 18h en semaine, de 9h à 16h le week-end. Kodaňská 37, 101 00 Praha 10.

Nous avons rejoint le centre-ville à pied en réalisant le côté vallonné de la ville. Jamais courir ici hihi ! Nous étions essoufflées en haut de certaines rues, comme à Lisbonne, surprenant ! Ça monte, ça descend, ce qui fait son charme mais nos fessiers aussi ! Par hasard, nous sommes tombées sur la place de la paix, où se trouve l’Eglise Sainte-Ludmila mais aussi un marché de Noël adorable. Ici, les marchés de Noël investissent toutes les rues de la ville ! Ce qui y est vendu est vraiment typique (pas comme chez nous, hum). Après avoir été assez excentrées depuis notre arrivée, nous commencions à sentir l’animation du centre-ville à partir de ce quartier.

On approche de l’esplanade des musées, au métro Muzeum, où se profile une file d’attente assez monstrueuse sur le trottoir. Paraît-il qu’il vaut mieux réserver ses billets d’entrée, et bénéficier des « coupe-file » avant de venir !

TRDELNIK !

Un peu plus loin, nous tombons sur la Vaclavske Namesti, autrement dit les Champs-Élysées locaux. Une très belle avenue, très large. Elle accueille un marché de Noël sur son allée centrale, bordée par les grandes enseignes. Malgré l’animation du quartier, nous nous sentons en sécurité, tout est propre, pas d’effets de foule, très peu de mendiants. Nous apercevons les premiers Trdelnik (brioche traditionnelle des pays d’Europe Centrale, cuite à la broche sur la braise et enroulée dans du sucre).

On m’avait mise en garde sur le monde qu’il pouvait y avoir à Prague, surtout en cette période de fête de fin d’année. En effet, l’ambiance de Noël est très présente, ainsi que la Saint-Nicolas (5 Décembre, fête qui est un premier Noël dans certains pays d’Europe du Nord-Centrale pour les enfants). Les déguisements étaient de sortie ! Finalement, c’était assez calme, du monde sur les photos oui, mais rien de dérangeant. Même le Pont Charles était assez « vide » (largement praticable). Je vous conseille d’y aller en semaine, ou bien de faire déborder votre grand week-end du jeudi au dimanche, ou du samedi au mardi pour profiter du calme en semaine.

QUE DES BONNES ADRESSES À PRAGUE !

Un déjeuner chez Home Kitchen (celui de la rue Kozì) pour une pause chaleureuse. De grandes tables en bois, une carte alléchante et à petit prix. L’avantage, c’est que la plupart des restaurants à Prague sont ouverts en continu et vous servent même s’il est plus de 14h. Les bonnes petites adresses sont souvent ouvertes jusqu’à tard le soir, alors que ce sont pour la plupart des adresses de « lunch ». Et premier Trdelnik pour le goûter à déguster près du Pont Charles au coucher du soleil (15h30, après, c’est nuit noire en Décembre). Nous l’avons acheté sur le marché de Noël de la place de l’horloge Astronomique.

Home Kitchen, ouvert de 7h30 (8h le week-end) jusqu’à 22h. Kozí 916/5
Praha 1 – Staré Město 110 00.

Aller-retour à l’appartement pour se reposer de cette grande journée de marche, moitié ensoleillée moitié nuageuse. Petit dîner simple (pâtes et salade) au restaurant italien PastaCaffé dans le centre de la vieille-ville.

PastaCaffé, ouvert de 8h (9h le dimanche) à 22h tous les jours. Vězeňská 141/1, 110 00 Josefov.


DEUXIÈME JOUR À PRAGUE

Immense soleil au réveil, ce qui a bien rafraichi l’atmosphère. Nous allons avoir environ -2 degrés jusqu’à notre départ. Une semaine de pluie était annoncée, et pourtant, nous ne pouvions pas rêver mieux. Ce second jour était réservé à la deuxième rive de Prague, à l’Ouest. Au programme ? Château, relève de le garde, cathédrale, île de Kampa, pont Charles vu de loin.

Petit-déjeuner au Cafefin, face au métro A station Podebrad. Très bonne adresse trouvée par hasard. Porridge et pain perdu au menu, à petits prix toujours. C’est un café aux influences vietnamiennes (des tartines, des porridges mais aussi du café vietnamien et des sandwichs Banh-mi).

Cafefin, ouvert tous les jours de 8h à 21h (de 10h30 à 19h le dimanche). Nám. J. z Poděbrad 1407/4, 120 00 Praha 2-Vinohrady.

Direction le Pont qui fait face au Pont Charles par le métro. Un petit ticket à 30 minutes (moins d’1€) suffisait pour l’atteindre en 4 stations. Nous voulions photographier le pont Charles, symbole de Prague, au lever du soleil. En hiver, plus on est à l’Est, plus le soleil se lève tôt pour se coucher tôt. Le principal « problème », c’est qu’il n’est jamais au zénith, alors nous l’avions toujours dans les yeux, et dans l’objectif photo.

Le Château n’est pas ancien physiquement. C’est en fait une sorte de « muraille » contenant le Palais Royal et la Cathédrale Saint Guy. Il est sur une colline, ce qui nécessite de grimper à pied ! Si vous souhaitez y aller en transport en commun, il faut prendre le tram 22 et s’arrêter à la station Pohorelec. Ce tram vous offre une visite guidée pour le prix d’un ticket de métro, et passe toutes les 5 à 10 minutes au départ du centre-ville (ex : Karlovo Namesti).

Les rues sont splendides, toutes pavées, et le quartier est très sécurisé (les voitures qui entrent sont fouillées, surveillées). Avant de monter au Château, nous passons par l’île de Kampa, la petite Venise de Prague. Le Danube (fleuve traversant la ville) traverse l’île par des petits canaux. On y a croisé une petite boutique de biscuits de Noël vraiment adorable. C’est très calme ! Nous croisons l’Ambassade de France, très belle aussi.

DE L’ÉNERGIE POUR LA GRIMPETTE !

C’est parti pour la grimpette ! La panorama sur la ville est à couper le souffle ! Sur le parvis se trouve un café Starbucks, je pense que c’est celui qui a la plus belle terrasse avec vue… L’entrée dans l’enceinte du Château est gratuite, donnant accès au Palais Royal de l’extérieur, à la Cathédrale et aux jardins. C’est très étrange, la Cathédrale est complètement encerclée de maisons, bâtiments royaux, ils se touchent presque. Comme si tout avait été bâti autour. Ou bien comme si elle était implantée dans le jardin.

Un marche de Noël de plus dans l’enceinte du Château. Nous redescendons vers le centre-ville pour déjeuner chez Pauseteria, un café aussi trouvé par hasard. À Prague, nous n’avions pas recherché de bonnes adresses avant de partir, cela ne nous a pas desservi ! Des tartines, salades, quiches du jour, et aussi une offre de petit-déjeuner (granola, porridge, pancakes comme je n’en ai jamais mangé auparavant…). La décoration est épurée, on s’y sent bien. Le café est excellent ! C’était la première fois que nous trouvions un vrai café allongé. Ici, il n’y a pas d’étape intermédiaire entre l’expresso (très serré) et l’américano (une vraie piscine).

Pauseteria, ouvert tous les jours de 8h à 19h (9h le week-end). U Radnice 11/4, 110 00 Staré Město.

Fin de journée au centre commercial PALLADIUM (immense !!!) situé à côté de la Maison Municipale et de la Tour Poudrière. Leur chaîne principale de supermarché pour faire vos courses est ALBERT.


TROISIÈME JOUR À PRAGUE

C’est déjà le dernier jour entier sur place ! Nous avons fait le choix de ne pas entrer dans les musées ou synagogues (Prague a une importante emprunte juive) pour essayer de croiser tous les lieux importants. Peut-être reviendrais-je un jour pour creuser un peu plus le côté culturel de la ville. Journée un peu plus grise mais le froid est bien plus prenant ! Il nous reste des souvenirs à acheter, une adresse à tester, un dernier trdelnik à déguster et quelques spots à shooter !

Petit tour à la maison dansante, oeuvre architecturale au coeur du quartier dynamique de Prague. Nous avons là découvert une facette de la ville encore méconnue ! Un quartier d’affaires, le tram moderne, le flot des personnes qui partent au travail… Il fait très froid alors on ne s’attarde pas trop sur le trottoir !

Nous remontons tout le long du Danube pour apprécier la vue sur le pont Charles de l’autre côté. Derniers souvenirs achetés, nous filons manger chez Sisters, un bar à tartines d’inspiration bien nordique (saumon fumé, cream cheese, betterave, chèvre, noix, rosbif, oeufs mimosas, céleri râpé, aneth…).

Sisters, ouvert du lundi au vendredi (8h à 19h) et le samedi (9h à 18h). Dlouhá 727/39, 110 00 Staré Město.

Un autre Trdelnik pour le dessert et nous nous rendons dans la grande rue commerçante, adjacente aux « Champs Elysées » dont je vous ai parlé plus tôt (proche de la place Venceslas). L’avenue s’appelle Na Prikopé et il s’y trouve Hamleys, la célèbre enseigne de jouets londonienne. C’est toujours magique à Noël. On rentre ranger nos affaires pour le décollage retour maison du lendemain matin. Un dîner rapide chez Cafefin à nouveau pour tester la carte salée (tartine d’oeufs brouillés, avocat et salade asiatique amandes et grenade).


Prague, tu étais comme je t’avais imaginée ! Décadente, colorée, froide, moderne et typique à la fois. Je ne sais pas si je reviendrais, mais en tout cas, j’espère vous avoir donné envie de te découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *