L’île de Skye : 3 jours en itinérance

Un itinéraire rapide mais très intense. Des paysages à couper le souffle sur cette île écossaise qui représente un stop obligatoire si vous êtes de passage dans ce pays. 3 jours c’est le minimum, mais 2 jours de plus, c’est encore mieux !

1ER JOUR


EILAN DONAN CASTLE : LE PLUS PHOTOGRAPHIÉ D’ECOSSE

Après avoir passé la nuit à Glenfinnan, nous étions obligés de revenir sur nos pas à Fort William pour rejoindre l’île de Skye par le pont. Nous avons donc profité de ce détour pour petit-déjeuner dans une petite adresse 100% vegan à Fort William : « The Wild Cat ».
– Porridge au lait d’amande, banane, sirop d’agave et purée de cacahuètes grillées maison (4,5£)
– Tartines de pain au levain, purée d’amandes et cacahuètes (3,8£)
Même si la conversion en euros revient un peu plus cher, cela reste plus intéressant qu’en France.

Il y a très peu de route en Ecosse, il faut donc souvent faire demi-tour pour rejoindre les routes principales si l’on s’enfonce dans la campagne. Tout n’est pas relié. Le trajet le plus direct était de rejoindre Mallaig et prendre le ferry qui relie Armadale sur l’île. Ce n’est pas très cher, il est possible d’y mettre la voiture mais nous n’avions rien réservé et… la flemme. Au moins, nous avons pu continuer à découvrir des petits coins perdus sur notre route.

Nous avions bien fait. Voici un échantillon des petits endroits croisés sur le chemin : Loch Cluanie, Shiel Bridge et sa plage, Eilean Donan Castle.

UN PIED SUR SKYE

Nous voilà passant le pont de Skye et commençant à apprécier les somptueux paysages que l’île nous offre. Il fait beau, je sens que nous n’allons pas être déçus. Et quelle rencontre pour un premier contact avec la population locale : les Highlands Cows ! Symboles de l’Écosse, nous ne les croisons pourtant pas autant que les moutons. Certains voyageurs n’en ont même jamais vu sur leur parcours. Par chance, nous pouvons nous en approcher et les prendre en photos.

Nous passons la nuit à Halistra, au-dessus de Dunvegan tout au nord de l’île. Il nous faut donc traverser toute l’île en très peu de temps. Nous faisons un stop au pont de Sligachan. C’est un « must » à faire sur Skye, nous trouvions cela très joli en passant à côté et nous nous sommes rendus compte de ce que c’était vraiment, en rentrant. Le hasard fait bien les choses.

Le château de Dunvegan, très connu, était fermé vu l’heure. Nous nous sommes rabattus par hasard (encore) sur le cimetière nous offrant une vue panoramique à couper le souffle. De quoi parfaiement terminé la journée.

Dîner avec vue sur la mer à Lochside Crafts, nuit à Halistra dans un Air Bnb (chambre chez l’habitant). Path nous a offert le lendemain un petit-déjeuner royal et local (œufs, fromages, fruits, pains, confitures maison, blinis maison, saumon frais et fumé maison pêché sur la rive d’en face…). Encore mieux qu’à l’hôtel !

Les logements sont chers sur l’île (80-90€ la nuit alors que nous n’avons pas le logement entier). Cependant, le petit-déjeuner est vraiment complet, cela peut ressembler aux services des chambres d’hôtes françaises (chambre à part, salle de bain privée, petit-déjeuner servi, internet, linge de toilette, notre propre trousseau de clefs).

2ÈME JOUR


RANDO, SOLEIL ET PRODUCTIVITÉ

C’est la journée durant laquelle nous avons fait le plus de choses en un temps record, avec un soleil radieux. Le programme de la journée était rempli !

Au menu : la presqu’île d’Uig en passant par Kilmuir, Duntulm, Kilt Rock, Old Man of Storr, Portree (la capitale), Dunan et Broadford. Nous passions la nuit à venir sur Dunan, toujours chez l’habitant.

Nous avons successivement tout croisé sur la seule route principale (« single road » c’est-à-dire une seule voie pour les deux sens de circulation) où nous roulions à petite allure. Même si les distances sont courtes (quelques dizaines de kilomètres), nous mettions un temps fou !

Mention spéciale pour la randonnée d’Old Man of Storr. Si vous avez 2h devant vous et que le soleil n’est pas en train de se coucher (sinon, les photos sont anéanties), c’est vraiment LE passage obligatoire avant de rejoindre Portree. Portree, capitale de l’île, est si mignonne avec ses petites maisons colorées et son port paisible.

Dîner au Café Sia à Broadford pour une pizza végétarienne tellement bonne ! Nous avons énormément entendu parler français dans ce restaurant (où il vaut mieux réserver). C’est un des seuls moments où le dépaysement total n’était pas garanti.

3ÈME JOUR


DERNIER JOUR À SKYE ET DOUCHE ECOSSAISE

Après un petit-déjeuner à base de tartines beurrées, fruits et œufs brouillés (chaque matin était un petit brunch en y pensant), nous prenions la voiture pour le dernier jour sur l’île ! Le soir-même, nous devions rejoindre Inverness, au bout du Loch Ness.

Après près d’une semaine sur place, nous avons expérimenté notre première véritable douche écossaise. Au programme ? Randonnée à Fairy Pools, distillerie de Talisker (whisky écossais), passage par Broadford avant de passer le pont de Skye et retrouver les Highlands.

Les Fairy Pools, comme son nom l’indique, se doivent d’être féériques. Je pense que sous un grand ciel bleu, cela doit être splendide, mais là, nous n’avons pas eu de chance. Quelques gouttes puis une vraie averse qui a écourté la balade. Nous sommes tout de même contents de l’avoir fait et mention spéciale aux deux touristes qui s’y sont baignées ! Il faisait 12 degrés, ciel plombé, pluie froide et vent à nous faire décoller du sol, chapeau bas.

Déjeuner chez Deli Gasta à Broadford pour des petits sandwichs et des pâtisseries très bonnes (options veggie et vegan possibles). Nous avons ensuite pris la route jusqu’à Inverness sans arrêt (tout de même quelques heures de voiture) en longeant le Loch Ness. Petite déception, aucun intérêt à s’arrêter au point de vue car : on ne voit pas grand-chose, et mise à part la légende du monstre du Loch Ness, cela reste un simple lac sans relief autour.

L’île de Skye est si riche en activités et choses à voir qu’il faudrait y passer au moins 5 jours. Ce que nous voulions faire : Nest Point, Château de Dunvegan, île de Mull, Armadale, croisière à Elgol pour aller voir les phoques (au moins 1/2 journée, bien vérifier la météo car cela peut devenir un enfer sinon ou alors la sortie peut être annulée au dernier moment si les conditions ne sont pas optimales). Plein de raisons de revenir !

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *