Islande : découvrir Reykjavik & ses bonnes adresses #3

Dernier article de la trilogie islandaise. Nous avons terminé notre périple tout autour de ce beau pays dans sa capitale : Reykjavik. Une capitale à taille humaine, très piétonne, au bord de l’Océan. D’inspiration très nordique, cette ville regorge de petites pépites et bonnes adresses. Cet article va, je l’espère, vous aider à y organiser votre séjour. Il suffit de 2-3 jours sur place pour tout découvrir.


PREMIER JOUR À REYKJAVIK

Nous arrivons à la capitale depuis le Nord Ouest du Pays : de Stykkisholmur par Borganes. Le péage, en arrivant près du périphérique, est devenu gratuit depuis courant 2018. Donc pas d’inquiétude, vous n’avez rien à payer via internet (ce qui est le cas d’autres tunnels en Islande, car les bornes à l’entrée/sortie n’existent pas, il faut payer en ligne #pratique). Avant d’arriver dans notre hôtel, il est l’heure de déjeuner. L’occasion rêvée pour tester notre première adresse : The Coocoo’s Nest. Autre aspect pratique, cet endroit se trouve dans la zone commerciale, en dehors du centre-ville, tout près de notre loueur de voiture (Blue Car Rental). Nous rendons la voiture sans dégâts malgré les micro impacts de gravier : OUF. Plus d’essence à payer, ni parking, plus à rouler, juste nos pieds et nos yeux pour profiter. Bonheur.

The Coocoo’s Nest est vraiment top. Très instagrammable, et qui convient à tous les régimes : omnivore, végétarien, végétalien, sans gluten… Une carte brunch, déjeuner et dîner, des jus et smoothies… Nous avons choisi une tartine de pain au levain, omelette au chou kale et champignons, fêta et tomates. Bonheur. Fermé le lundi, ils sont ouverts du mardi au dimanche de 11h à 16h, servent le brunch du vendredi au dimanche, et le dîner de 19h à 22h du mardi au samedi. Grandagardur 23,101,Reykjavik.

Nous déposons les bagages à notre hôtel, petit plaisir de fin de séjour : Foss Hôtel Reykjavik. Nous sommes au 12ème étage, vue imprenable sur la ville et son ciel bleu azur. Notre chambre donne du côté des quais en bordure d’Océan Atlantique.

DÉCOUVERTE RAPIDE DU CENTRE-VILLE DE REYKJAVIK

Nous partons nous balader au coeur de la ville, de tout façon, nous allons avoir deux autres journées pour profiter. Nous avions récupéré une carte de la ville chez le loueur de voiture pour savoir les « must to see » de la ville. Peu de lieux incontournables alors nous prenons notre temps. Derrière l’hôtel de ville se trouve une étendue d’eau le Tjörnin, des canards, des cygnes, l’église Frikirkjan, le National Gallery d’Islande. Nous remontons les petites rues (ça monte !), croisons de très jolies maisons, jusqu’à atteindre la fameuse église Hallgrimskirkja.

Balade dans le centre-ville, les ruelles sont bien dégagées, les façades colorées, il y a de multiples rues commerçantes. En atterrissant sur le bord de l’eau, nous croisons l’oeuvre du « Voyageur du Soleil ». Nous dînons au Kaffi Vinyl (tartine nordique de saumon fumé islandais et crevettes, houmous et pain au levain, pêche du jour sur un écrasé de pomme de terre et panais rôtis). Très sympa ! C’est un bar qui s’anime le soir sur un fond de vinyles. De très bonnes bières.

Kaffi Vinyl, ouvert de 9h à 23h (11h le week-end). Hverfisgata 76, Reykjavik.


DEUXIÈME JOUR

Petit déjeuner gargantuesque au buffet de l’hôtel Foss : je vous le conseille vivement. On pourrait y déjeuner, bruncher tous les jours, tant il y a de choix. Bar à mueslis et fromage blanc, plats asiatiques, oeufs toutes cuissons, tous les pains, fruits frais, crudités, saumon frais ou fumé, fromages, charcuteries, taboulé et j’en passe. Tentant de tout prendre, on a BIEN (trop) mangé ces deux matins.

Départ pour une balade jusqu’au Jardin des Plantes et Zoo de Reykjavik (payant, nous avons aperçu quelques animaux au loin). Il faut marcher presque 3 km mais comme d’habitude, il fait un soleil radieux. Le jardin des Plantes est superbe, beaucoup d’oies sont en liberté (attention, ça mord et ce n’est pas très commode).

PAUSE DÉJEUNER BIEN MÉRITÉE

Après cette longue balade, nous nous arrêtons pour une pause déjeuner tardive (plus de 14h), dans un bar à salade vegan : Glo. Nous avons tellement adoré cet endroit que nous y sommes retournés le soir même (ils ferment à 21h). Coup de coeur pour leur substitut de viande végétale à base de soja : le oumph. Bluffant ! On dirait vraiment des émincés de poulet rôti. Les prix sont proches de la « norme » : entre 10 et 15€ le bol suivant les suppléments demandés. Eau à disposition à volonté.

Glo, Laugavegur 20b. 11h-21h.

Comme des ventres sur pattes, nous continuons à nous balader dans les ruelles de la ville à la découverte d’autres adresses. Petit stop sur le trajet dans les magasins de souvenirs, les concept store de Laugavegur (artère commerciale) et dans la boutique officielle du tricot islandais. La laine islandaise est une institution, il existe même une association des grands mères tricoteuses. Je trouve par contre que les prix des vêtements sont vraiment très élevés par rapport au prix de la laine vendue en pelote, et le rendu est assez rigide et rêche (environ 200€ le pull fait main). Ce sont des pulls qui grattent et qui nécessitent un vêtement en dessous.

Petit stop à la célèbre boulangerie (et sa façade très artistique !) Braud & Co, au 16 Frakkastigur, ouverte de 6h à 18h. De merveilleux roulés à la cannelle feuilletés ou briochés, des bretzels natures ou aux graines, de bons pains nordiques… Je vous conseille vivement ! Par contre, il n’y a pas de quoi s’asseoir sur place. Ce bretzel était accompagné d’un café de la bonne adresse d’à côté : Reykjavik Roasters.


TROISIÈME JOUR : LE DÉPART

C’est déjà la fin de ce périple à Reykjavik, et la fin de ce périple en Islande tout court. Nous allons nous balader dans la ville, tester une dernière adresse et partir pour la zone de l’aéroport pour y dormir. Le lendemain, notre avion est à 7h, donc le réveil sera très (très) matinal.

Le soleil est radieux ! Je ne cesserai de dire que nous avons eu tellement de chance niveau météo… on ne pouvait pas rêver mieux. Nous passons devant ce joli bâtiment qu’est le Harpa, le Palais des Congrès. Nous avons longé le Vieux Port de la ville jusqu’aux Halles, un marché de fripes géant. Je ne suis pas très fripes, brocantes, antiquités, récupération… mais c’était sympa de le découvrir. Marché aux puces au Flea Market. Nous déjeunons à la boulangerie Sandholt, un peu dans le style du Pain Quotidien. Ils vendent du pain, des pâtisseries nordiques, mais font aussi restaurant, brunch, petit-déjeuner, goûter... Ils ne sont pas ouverts le soir. Nous avons opté pour la soupe du jour (poireaux, chou-fleur et pesto), pain au levain et beurre au sel volcanique, et pâtes aux fromages.


J’espère que cet article vous a plu et vous permettra de bien découvrir Reykjavik en quelques jours. Je vous souhaite de tout coeur de pouvoir y aller sous un ciel bleu. Il semblerait que début mai soit une belle période ! A très bientôt pour de nouvelles escapades européennes (Septembre !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *