Découvrir l’apiculture : Vitarmonyl s’engage pour l’Abeille de Compagnie

J’ai eu la chance de pouvoir partir dans l’Yonne, à Champignelles près d’Auxerre, découvrir l’apiculture et les produits de la ruche à petite échelle sur l’exploitation de l’Abeille de Compagnie, sponsorisée par Vitarmonyl.


Au mois d’Avril, Vitarmonyl, marque de compléments alimentaires très présente dans les rayons de nos grandes surfaces, m’a contactée pour partir visiter les ruchers du 17 au 18 mai 2019. C’est une opportunité que j’ai saisie, car n’étant pas une grande consommatrice de miel, ce domaine m’était inconnu ! N’ayant pas d’appétence pour le sucre, j’introduisais différemment les produits de la ruche dans mon quotidien : propolis, gelée royale, cire d’abeille ou encore pollen frais. Je vous raconte à travers cet article mon expérience au sein des ruchers de l’Abeille de Compagnie.


LES PRINCIPES DE L’APICULTURE

L’apiculture est une branche de l’agriculture, centrée sur l’exploitation des abeilles afin d’en extraire et de commercialiser les produits de la ruche : miel principalement mais aussi la cire, la gelée royale, le pollen et la propolis. La cire s’utilise principalement en cosmétique, les autres produits sont comestibles tels quels ou sous forme de complément alimentaire.

L’apiculteur se doit d’apporter aux abeilles un rucher, un abri, des soins et veiller à ce que l’environnement leur soit propice, que ce soit pour leur qualité de vie et la qualité des produits.

L’ABEILLE DE COMPAGNIE

L’abeille de compagnie est une association créée en 2012 ayant pour but « la sauvegarde et la protection de l’abeille dans le monde mais aussi le soutien aux apiculteurs responsables dans le respect de l’environnement et de la biodiversité ». Les créateurs de cette association souhaitent nous faire prendre conscience de l’importance de l’abeille dans la pollinisation de la plupart de nos denrées alimentaires (fruits, légumes, graines, matières grasses issues des graines, alimentation des animaux). Ils suscitent en nous un intérêt nouveau pour le monde apicole.

En toute sincérité, après ce court séjour chez eux accompagnée par Vitarmonyl, je ne verrai plus jamais un pot de miel de la même façon. J’ai désormais en tête une vraie conscience de la provenance, de l’état de saturation, du type de miel (toutes fleurs ou spécifique), du prix de la propolis, de l’importance du pollen, du rôle de la gelée royale, des intérêts nutritionnels du miel (et des spécificités de chaque miel). De tout en fait.

L’abeille n’est pas seulement là pour nous piquer lorsque l’on s’excite, de faire du bruit et de trimballer du pollen de fleurs en fleurs. Il semblerait que sans abeilles, nous n’aurions plus de quoi nous nourrir rapidement. Hormis les céréales et le riz.

Depuis plusieurs dizaines d’années, les populations d’abeilles décroissent en France (mais aussi partout dans le monde). Plusieurs facteurs accentuent ce phénomène : l’usage de produits chimiques, l’apparition de plusieurs prédateurs (dont le frelon asiatique, des parasites), l’importation en France d’abeilles non adaptées aux conditions climatiques et environnement ouest-européens.

L’ABEILLE NOIRE

L’abeille de compagnie est engagée dans la préservation d’une seule espèce : l’abeille noire. L’abeille noire devrait être l’espèce uniquement présente dans l’Ouest de l’Europe, car les autres espèces (notamment l’abeille un peu plus jaune que l’on connait tous) survit très mal, meurt rapidement et ne fournit pas des produits de qualité. Les conditions de vie ne lui sont pas propices et cela ne permet pas non plus le bon développement des autres agricultures (via la pollinisation).

En France, avec l’abeille noire, la mortalité est de 10% annuelle. En Italie, via d’autres abeilles non adaptées au climat, la mortalité est de 40 à 50%. L’abeille noire est la seule abeille viable. L’association l’Abeille de Compagnie (représentée par Xavier et Geoffroy) met tout en œuvre pour conserver au mieux cette espèce et la valoriser.

L’abeille de compagnie possède environ 50 ruches (dont 2 pour Vitarmonyl), une ruche comportant 80 000 abeilles. L’abeille qui travaille nuit et jour vit 30 jours et produit l’équivalent d’une cuillère à café de miel au cours de sa vie. 1g de miel, ce sont 1000 fleurs butinées. Imaginer le nombre d’abeilles nécessaire pour produire tous les pots de miels et tous les sous-produits issus de la ruche. C’est une véritable usine qui tourne à plein temps, en continu !

Seule la reine est en charge de la reproduction. Elle vit 4 ans et se fait féconder une seule fois par 40 mâles quasi simultanément. Elle stocke les œufs et pond jusqu’à 2000 œufs par jour. Il se passe 11 jours entre la ponte et la naissance, le renouvellement des abeilles s’effectue donc assez rapidement.

LES DIFFÉRENTS MIELS

Miel de cru ou miel toutes fleurs ? Cristallisés ou liquides ? Crémeux ? Brun ou clair ? Y’a-t-il de véritables intérêts nutritionnels dans le miel ? Est-ce un « super aliment » ?

Les miels de cru sont les miels spécifiques, dirais-je grossièrement. Miel de thym, d’acacia, de sarrasin, d’eucalyptus, de lavande… contrairement au miel « toutes fleurs » dont on ne connaît pas précisément l’origine des fleurs pollinisées.

Les miels de cru sont bénéfiques pour la santé car certaines fleurs ont des vertus particulières. Néanmoins, les abeilles se transmettant les informations entre elles avant de mourir sur les lieux propices à la récolte, il n’est pas respectueux de transporter les ruches en continu d’un arbre à un autre. Pendant le trajet, des abeilles meurent et les autres perdent leurs repères. Les abeilles travaillent dans un spectre de 3km (grand maximum). La récolte d’un miel spécifique d’une seule plante ou arbre est donc un travail plus long et fastidieux.

Les miels toutes fleurs sont des miels qui proviennent d’une ruche sédentaire posée à un point donné. Les abeilles ont donc un repère en continu et travaillent dans le rayon défini. Avant de mourir, les abeilles transmettent les meilleurs endroits pour la récolte au sein du périmètre. Les abeilles aiment la sédentarité. Les apiculteurs ne peuvent donc pas savoir quelles plantes ont été butinées, et donc la « provenance » du miel. Cela ne signifie pas qu’il n’est pas de qualité, au contraire, mais ces miels n’auront pas de vertus nutritionnelles autres que celles du miel à la base.

CARACTÉRISTIQUES DU MIEL

La texture du miel dépend de la saison et de la saturation en sucre. Tous les miels sont liquides au départ (à la récolte, sauf si la récolte est tardive et que le miel a durci sur les plaques). Il durcit tout au long de sa vie. Plus le miel a été filtré avant la mise en pot, plus il va rester liquide longtemps car l’absence de résidus solides ne facilite pas la cristallisation. Les miels peu filtrés durcissent et deviennent des miels crémeux (surtout au printemps) voire durs à étaler. La texture évolue mais la composition nutritionnelle ne bouge pas.

Scoop ! Le miel est le seul aliment qui ne périme pas. La forte teneur en sucre et en enzymes (liquide digestif de l’abeille transmis dans le miel lorsqu’elle le régurgite) inhibe tout développement de bactérie pathogène. Le miel est par définition le nectar ingéré par les abeilles, régurgité gorgé d’enzymes, transmis à une autre abeille, qui va à nouveau l’enrichir en enzymes avant de le déposer sur la grille. Plus le miel est transmis entre abeilles, plus il est riche en enzymes, mieux il va se tenir dans le temps et rester liquide.

Le miel est un super aliment en ce qu’il contient une quantité d’enzymes, de substances antibactériennes, antifongiques (contre les champignons et moisissures) et cicatrisantes. Le miel, de par sa teneur en sucre, constitue un aliment énergétique idéal et très digeste, à indice glycémique moyen. En petite quantité et à moindre coût (en fonction de la quantité consommée quotidiennement ou non), nous pouvons tous et toutes bénéficier de ses bienfaits.

QUELS MIELS POUR QUELLES VERTUS ?

Les miels de cru ou toutes fleurs ont pour même base les bienfaits cités précédemment. Cependant, certains miels ont un usage bien particulier. Voici une liste non exhaustive car il en existe tellement !

  • Miel de trèfle : j’ai appris durant ce séjour que le miel de trèfle était le plus préconisé chez le sportif. Grande nouvelle qui m’a interpelé ! Lorsque la saison se présente, les sportifs accourent ! Ce miel est très riche en vitamine K (coagulation du sang) et permet de lutter contre la fatigue et retrouver un sommeil réparateur.
  • Miel de manuka : Geoffroy a testé ce miel, assez rare, qui a des propriétés antibactériennes très puissantes. Le goût est fort et peut déplaire !
  • Miel de tilleul : pour les affections respiratoires et les situations de stress
  • Miel d’acacia : retrouver un transit plus régulier, un bon sommeil et lutter contre le stress. Indice glycémique intéressant pour le diabétique.
  • Miel de sarrasin : goût fort mais caractéristique ! Renforcement du tissu osseux, contient du fer et est efficace contre les affections respiratoires.
  • Miel de thym : antiseptique, riche en cuivre, cicatrisant, améliore la digestion et la lutte contre les affections de l’hiver.
  • Miel d’aubépine :antispasmodique et relaxant.

LES AUTRES PRODUITS DE LA RUCHE : VITARMONYL LES UTILISE

  • Le pollen : petit bijou que j’affectionne depuis 2 ans, ce sont des petits grains jaunes (achetés frais au rayon surgelé ou séchés en bocal). Le pollen est un concentré de ferments (probiotiques) et de protéines, de vitamines et oligo-éléments. Parfait pour nourrir la flore intestinale et consommer un peu plus de protéines (que votre régime soit végétal ou non). J’ai vu aux ruches de l’Abeille de Compagnie le pollen emporté par les abeilles sur leurs pattes. Le pollen est un produit très sensible et s’il n’est pas séché, il doit être conservé au congélateur. A consommer froid (sur des yaourts, compotes, tartines, céréales) quotidiennement en cure (1 à 2 c. à café par jour sur 30 jours). Le pollen n’aime pas le contact avec le chaud.
  • La propolis : c’est une substance ultra concentrée ! J’ai pu déguster des petits bonbons de propolis à l’Abeille de Compagnie, qui goûtaient fort la propolis alors qu’il n’y en avait que 2%. Elle se récupère dans la ruche et résulte de la pollinisation de certains arbres (marronnier, bouleau, peuplier). La propolis protège la ruche des agressions et l’assainit en hiver. Elle est composée de résine d’arbres, de cire, d’huiles essentielles et de pollen. N’essayez pas de croquer directement dans un petit morceau, vos dents se colleront et le fort goût restera en vous quelques jours ! Utilisée pour combattre les maux de l’hiver, retrouver de l’énergie, être accompagné au cours d’une préparation sportive, pour la cicatrisation et l’hygiène bucco-dentaire.
  • La gelée royale : la gelée royale est un petit bijou, un mélange de miel, d’eau et d’enzymes déposé dans les cavités de la ruche. Xavier et Geoffroy nous ont expliqué que les larves d’abeilles sont nourries au miel, mais la future Reine est nourrie à la gelée. Un luxe rempli de nutriments ! Le fait que la Reine soit nourrie à la gelée explique sa super longévité (4 ans contre 30 jours) même si elle n’est pas aussi active que les ouvrières. La gelée contient de l’eau, des acides aminés, des minéraux et des vitamines. Vitarmonyl en utilise pour créer des compléments alimentaires parfaits pour retrouver vitalité, énergie et se prémunir contre les maux de l’hiver.

Xavier et Geoffroy vous conseillent de visionner le documentaire « Des Abeilles et des Hommes » pour en savoir plus sur l’importance des abeilles au quotidien.


Je remercie infiniment Vitarmonyl, partenaire et sponsor de l’Abeille de Compagnie, ainsi que l’Abeille de Compagnie pour l’accueil, la découverte et l’organisation de ce week-end au plus près des ruches de Champignelles, au cœur de la Bourgogne. Je vais bien plus utiliser les produits de la ruche désormais, bien plus qu’avant !

2 Commentaires

  1. Aurélie
    19 juin 2019 / 17 h 44 min

    Super intéressant ton article , merci , ca devait être une expérience folle!

    • 23 juin 2019 / 17 h 55 min

      Oui c’était vraiment génial ! Et cela m’a permis d’en savoir davantage sur certains produits, et d’avoir, en option, moins peur des abeilles 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *